Prêts immobiliers

 

Vous avez très certainement vu des sites vous promettant monts et merveilles en la matière y compris certaines associations (sic c’est le plus honteux de la part de prétendues associations) nous pouvons vous citer ESP FINANCEMENT, FINANCIERE AUTREMENT, etc. toutes ont mené les consommateurs vers un fiasco.

Il ne faut plus espérer être systématiquement dispensé du paiement des intérêts prévus lorsque le taux effectif global (TEG) mentionné dans un contrat de prêt immobilier se révèle par la suite erroné. Chez Banques-Infos-Recours, nous n’avons pas pour vocation à vous envoyer vers de pseudos experts ou des avocats "complices" de ces procédures.
 
 

Nous traitons vos problèmes au cas par cas.

1Litige assurances emprunteur
Un litige avec l’assurance emprunteur est une chose très courante l’assureur à la fâcheuse habitude d’interpréter les clauses du contrat en son intérêt. La responsabilité de la banque peut aussi être recherchée
2Refus de rééchelonnement de crédit
Une banque n’a aucune obligation de réaménager un crédit. Malgré tout selon votre situation des solutions sont possibles.
3Pénalités de remboursement anticipé
Vous pouvez rembourser partiellement ou totalement un emprunt immobilier ou à la consommation quelle qu’en soit la raison. De son côté, la banque ne peut ni vous le refuser, ni vous appliquer des pénalités hors cadre légal ou hors contrat.
 
 

Vous pouvez nous solliciter pour avis avant souscription.

 
 

Pour avoir le meilleur prêt il ne faut pas regarder que le taux d’intérêt

Quand on vous parle de crédit immobilier, la plupart du temps vous allez directement demander “Quel taux as-tu obtenu ?”. En effet le taux immobilier est très important, il est même décisif pour savoir combien vous allez rembourser. Passons donc en revue les différents critères qui font que vous pouvez obtenir un meilleur taux que votre voisin.

De plus, le crédit immobilier est une manière pour les banques d’acquérir de nouveaux clients. Les banques, pour séduire des clients, vont proposer des taux inférieurs à ceux du marché. C’est pourquoi ces taux varient en fonction du profil de chaque emprunteur et du bien visé.

Vous devez aussi avoir en tête que les banques n’ont pas toutes les mêmes objectifs et sont attirées par des profils très différents : certaines préfèrent les entrepreneurs, d’autres les fonctionnaires. Même si vous êtes un fidèle client depuis longtemps, votre banque ne vous offrira pas obligatoirement le meilleur taux immobilier, bien au contraire !
 
 

Le taux d’intérêt est déterminé par votre profil personnel

Vous vous en doutez, le taux d’intérêt dépendra de vos revenus, de votre apport, de votre projet et de la durée de l’emprunt que vous allez réaliser.

La plupart du temps, les banques exigent que vous constituiez un apport personnel de au moins 10% de votre prêt. Cela permet de couvrir les frais liés à votre garantie et les frais de notaire. Les banques sont rassurées par des apports personnels importants car cela montre que vous êtes engagé à prendre une part de risque. Pour constituer cet apport vous avez épargné chaque mois, vous êtes donc quelqu’un qui sait faire attention et économiser son argent.

Le taux d’intérêt est aussi très impacté par la durée de l’emprunt que vous allez réaliser. Plus l’emprunt est court et plus le risque de non-remboursement est faible donc plus la banque sera prête à faire des efforts sur votre taux d’intérêt.

Alors lorsque vous négociez votre emprunt immobilier, faites très attention aux conditions. Quelles sont-elles ? Vous pouvez par exemple moduler les échéances et négocier un remboursement anticipé. Il ne faut pas oublier que vous n’êtes pas devin et étant donné que dans le cadre d’un prêt immobilier le remboursement s’effectue sur une durée entre 15 et 25 ans, vous n’êtes pas à l’abri de rencontrer des imprévus qui pourraient vous empêcher de rembourser sur une période donnée. Heureusement il existe des solutions pour se prémunir contre ce type d’imprévu que les banques peuvent vous proposer mais les prix sont potentiellement très élevés.

Par exemple, vous pouvez négocier de payer plus ou moins chaque mois en fonction de votre situation. Si vous êtes soudainement au chômage, vous paierez moins et si vous recevez une prime vous pourrez choisir de payer plus. Cependant cela va jouer sur la durée de votre prêt puisque si vous baissez vos échéances vous mettrez plus de temps à rembourser et inversement. C’est pourquoi le fait de pouvoir moduler ses échéances implique un coût.

 

Nous vous accompagnons dans les démarches amiables et contentieuses.


Nous Contacter