Sur ce sujet l’hypocrisie règne, en effet les chiffres sont en totale contradiction.

Nous avons à ma gauche la sacro sainte fédération bancaire française, cette noble institution juge éligibles aux tarifs bancaires protégés l’ocf 3,6 millions de personnes.

À ma droite se trouve l’insee, institut national de statistiques qui lui chiffre 9,3 millions de pauvres dans notre  » douce France  »

Au milieu se trouve les élus, il y’a eut à l’assemblée la semaine dernière la pertinente question de M Philippe CHASSAING. Ce dernier interpelle la secrétaire d’état concernant le respect de leurs engagements par les banques. La réponse n’est pas pas surprenante  » 1million de personnes en beneficient » que d’ efforts de la part des banques.

Nous sommes rassurés, ils n’ont pas changés… Leurs engagements ne sont pas tenus.

Maintenant il va falloir que nos élus ouvrent les yeux et soient pragmatiques. Ils peuvent s’aider du Larousse et de l’insee.

La définition de pauvre: Qui a peu de ressources financières, peu de biens.

L’insee 9,3 millions de pauvres.

Avec ces 2 éléments une mesure cohérente est possible.

En auront-ils la volonté, nous verrons.

Ils est également essentiel des mesures concernant les classes moyennes et les professionnels.

https://www.facebook.com/Banques-Infos-Recours-206204750189001/

https://www.helloasso.com/associations/banques-infos-recours-fr/adhesions/banques-infos-recours-adhesions-de-soutien

Catégories : Non classé

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Facebook
Facebook