A l’heure actuelle, la situation est maintenue sous perfusion. Les aides mises en place permettent aux entreprises de respirer, mais pour combien de temps ?

En raison de la pandémie et du confinement instauré entre le 17 mars et le 11 mai, le produit intérieur brut a reculé de 13,8 % au deuxième trimestre.

Face à cette situation inédite la reprise va t’elle sauver nos entreprises ? Et bien malheureusement, la casse va être énorme, je reste sur l’avis livré en avril. Les mesures actuelles sont insuffisantes. https://actu.fr/economie/economie-confinement-precipiterait-tiers-professionnels-dans-faillite_33038179.html

Pour exemple dans mon département de résidence, la Charente-Maritime, le tourisme est très important. La Charente-Maritime est dans le top3 des départements français en termes de nuits d’hébergement. Un élément révélateur, le remplissage de l’hôtellerie de plein air.

Les chiffres parlent d’eux même

Moins 20% de clientèle française et moins 50% de clientèle étrangère dans les campings en juillet 2020.

Au delà des chiffres de l’hébergement, l’impact est plus large, il touche tous les secteurs qui sont de fait frappés par cette baisse de fréquentation. À l’heure où les charges des tpe commencent à revenir, comment nos tpe peuvent survivre ?

Avec moins de ventes comment payer ces sommes ? Vous ajoutez à cela les crédits qui après la  » généreuse  » suspension de 6 mois …

Que bien des banques ont facturé en intérêts supplémentaires… Ces crédits pour beaucoup d’entreprises les remboursement reprennent en septembre.

Bon ils sont sauvés me direz-vous, ils ont eut le pge… Le fameux prêt qu’il faut signer pour connaître le taux l’année prochaine… Le prêt dans lequel la banque populaire par exemple a  » offert » des pénalités pour le rembourser en anticipation au delà des 12 mois…

Bref une aide qui n’en est pas réellement une encore une fois.

Nous n’en sommes hélas pas surpris, faire prendre des prêts pour payer des charges, des crédits et des frais bancaires … Car il ne faut pas oublier nos amis banquiers qui malgré la situation dramatique n’ont pas stoppé les frais d’incidents. (commissions, frais de rejet etc)

Le chemin idéal vers la liquidation.

Notre avis sur le pge. Sujet le média tv https://youtu.be/aV6wV27P6Ns

Septembre approche, l’hécatombe va commencer… Les huissiers et mandataires peuvent se frotter les mains. Un âge d’or se présente pour eux. De notre côté il va falloir lutter dénoncer, être solidaires.

Tout notre soutien aux entrepreneurs et leurs familles. Ensemble ne lâchons rien.

Nous devons nécessairement poursuivre continuons de nous regrouper. https://www.helloasso.com/associations/banques-infos-recours-fr

Categories: Non classé

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
en_GBEnglish
fr_FRFrench en_GBEnglish