Que vous soyez salarié ou indépendant, le confinement risque d’avoir des conséquences fâcheuses sur vos revenus.

Face à la crise sanitaire du Covid-19 ou coronavirus, le gouvernement italien a pris la mesure inédite de suspendre les emprunts immobiliers de toute personne le souhaitant. Cette mesure est de l’autre côté des alpes jusqu’au 31 décembre 2020. La mesure italienne aura pour effet de laisser un pouvoir d’achat conséquent lorsque le confinement sera levé en Italie.

Et dans notre douce France me direz vous…

Chez nous, une telle mesure n’est pas à l’ordre du jour. C’est à mon sens dommageable.

Le confinement entraînera pourtant des pertes de revenus pour les indépendants, mais aussi pour les salariés au partiel, seul les salariés au smic toucheront 100% de leur salaire. Pour les autres, 70% ou 84% c’est somme toute une perte conséquente.

Que faire lorsqu’on doit rembourser un crédit immobilier calculé sur ses précédents revenus ?

Vérifier d’abord les petites lignes de son contrat. Deux tiers des emprunteurs choisissent en effet de souscrire une assurance chômage.

Mais ce n’est que du chômage partiel donc bien souvent… Mauvaise pioche.

Suspension provisoire ou modulation des échéances

Si vous pensez ne pas être en mesure de rembourser votre crédit, votre banquier peut vous proposer deux solutions. La suspension provisoire du remboursement, qui peut durer de un à douze mois. Elle permet un report d’échéance total ou partiel (les intérêts du crédit sont alors toujours remboursés chaque mois). L’emprunteur signe un nouveau contrat avec un tableau d’amortissement revu et une nouvelle date de fin de remboursement. «  Ce report d’échéance n’est pas sans conséquence car il génère des intérêts supplémentaires  »

la modulation des échéances qui permet de réduire les mensualités de 10 à 30 %.

Cette clause inscrite au préalable dans le contrat de prêt n’entraîne aucun frais. Elle ne doit cependant pas reporter l’échéance de l’emprunt de plus de deux ans.

Sachez enfin que ces deux options ne peuvent être activées dans le cas d’un prêt à taux zéro, prêt relais, prêt conventionné, prêt épargne logement, prêt d’accession sociale et prêt in fine. Ce dernier prévoit déjà le seul remboursement des intérêts pendant toute la durée de l’emprunt.

Premiers retours sur les demandes.

De nombreuses personnes ont effectué la demande auprès de leur banque, les retours sont pour le moins mitigés.

Bref tout ceci nous fait légitimement craindre le pire pour de nombreuses familles.

N’hésitez pas à nous contacter et partager il y’a d’autres solutions il faut voir au cas par cas.

Merci de Nous soutenir et d’adhérer à banques-infos-recours ⬇️⬇️⬇️⬇️

Catégories : Non classé

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench