CARTE BANCAIRE. Obtenir le remboursement d’une fraude

INTERVIEW: Banques-Infos-Recours au secours d’un client dupé montmiraillais par la banque
9 avril 2021
Grande victoire judiciaire pour les emprunteurs.
21 mai 2021

CARTE BANCAIRE. Obtenir le remboursement d’une fraude

Phishing - a credit card with a fish hook trying to steal personal data on a computer keyboard / financial data theft

Merci de soutenir Banques-infos-recours cliquez sur le lien

La Fraude, Les banques sont tenues de rembourser les victimes de fraude à la carte bancaire, ne respectent pas toujours leurs obligations ! Je dirais même que bien souvent elles font tout pour ne pas assumer cette obligation. En 2019, 428 millions d’euros ont ainsi été débités frauduleusement avec des cartes bancaires.

Tout le monde risque un jour de faire face à une fraude à la carte bancaire. C’est votre cas si votre compte a été débité d’un achat que vous n’avez pas réalisé. Bon nombre de français en sont victimes chaque année et de nombreuses raisons peuvent en être l’origine. L’utilisation de la carte bancaire suite à un vol reste l’erreur la plus fréquente.

Les techniques de fraudes bancaires les plus fréquentes

Il existe plusieurs sources et techniques de fraudes bancaires. C’est pourquoi personne n’en est à l’abri, même si on pense avoir pris toutes les précautions nécessaires. Certaines fraudes sont faciles à repérer, et d’autres plus difficiles. En voici les plus fréquentes :

  • Quelqu’un usurpe votre numéro de carte de paiement pour réaliser des achats en ligne.
  • Une personne mal intentionnée intercepte votre courrier pour voler votre carte envoyée par voie postale.
  • Votre carte fait l’objet d’une contrefaçon ou d’une falsification, souvent par duplication.

Ces fraudes sont désormais possibles à cause des techniques d’escroquerie comme le skimming ou clonage. Celle-ci consiste à copier les données de votre carte à partir d’un distributeur ou d’un terminal de paiement. Vos données seront ainsi enregistrées sur une carte vierge rarement traçable. Ensuite, les fraudeurs utilisent cette dernière pour retirer de l’argent ou réaliser des achats à votre insu.

Le phishing ou hameçonnage est aussi une technique de fraude répandue. Cela consiste à récolter vos données personnelles en usurpant l’identité de votre banque ou de vos proches. Les fraudeurs peuvent également usurper les sites internet sur lesquels vous effectuez souvent des paiements.

Le piratage de la carte bleue est la troisième technique de fraude la plus répandue. Cela consiste à pirater des systèmes automatisés de données, de serveurs ou de réseaux. Les personnes à l’origine du piratage collectent vos données lorsque vous vous connectez à un Wifi public. Elles peuvent aussi le faire lorsque vous effectuez des paiements en utilisant cette connexion.

Prudence pour éviter la fraude.

Les fraudeurs sont de plus en plus inventifs. Malgré leur ingéniosité, on peut toutefois éviter les fraudes bancaires et ce grâce aux bonnes pratiques énoncées par la Banque de France :

  • Ne répondez pas aux mails qui vous demandent vos coordonnées bancaires. Aucune banque ne fera cette démarche non sécurisée.
  • Ne faites pas figurer vos données sur vos courriels sous aucun prétexte, car votre messagerie peut être piratée.
  • Installez un système d’antivirus efficace dans votre ordinateur. Sécurisez également la mise à jour de vos outils informatiques.
  • N’utilisez pas les réseaux Wifi ouverts au public pour vous connecter ou pour acheter des produits sur internet. Préférez un réseau sécurisé avec une connexion nécessitant un mot de passe.

Au cas où, malgré ces dispositions efficaces, vous êtes encore victime d’une fraude bancaire, entamez les démarches sans attendre.

Premièrement, de rembourser la victime. Non seulement du montant de l’opération, mais aussi des éventuels frais appliqués lors du paiement.

Le remboursement doit intervenir dans un délai maximum d’un jour ouvrable suivant la réception de la contestation. Sauf si l’établissement bancaire soupçonne une fraude de la part du client lui-même. Il doit alors mener une enquête.  L’ACPR pointe du doigt les banques.  

Vous êtes victime d’une fraude à la carte bancaire si vous réunissez toutes les conditions suivantes :

  • Les coordonnées de votre carte bancaire ont été utilisées pour faire des achats en ligne
  • Vous n’avez pas effectué l’achat (et il ne s’agit pas non plus de l’achat d’un autre utilisateur habituel de la carte)
  • La carte bancaire est toujours en votre possession

Généralement, vous êtes averti de la fraude dans les cas suivants :

  • Vous remarquez sur votre relevé bancaire des achats en ligne dont vous n’êtes pas à l’origine
  • Vous avez reçu un code de confirmation sur votre téléphone pour un achat que vous n’avez pas fait
  • Vous avez été averti par votre banque d’une tentative d’utilisation frauduleuse de votre carte bancaire sur internet

Procédure


Vous devez demander le remboursement du montant débité à votre banque.

Si vous avez signalé la fraude en ligne aux forces de l’ordre, vous devez transmettre le récépissé à votre banque.

La banque doit vous rembourser toutes les sommes débitées. Elle doit aussi vous rembourser les agios éventuels, c’est-à-dire les frais d’incident de paiement.

Si vous avez fait opposition tardivement, votre banque peut refuser de vous rembourser. Un paiement frauduleux ne peut pas être remboursé s’il date de plus de 13 mois.

A noter : lorsqu’un code de sécurité (dispositif de sécurité personnalisé) a été utilisé pour effectuer le paiement frauduleux, votre banque peut refuser de vous rembourser l’intégralité de la somme. Vous devez supporter une partie des pertes (50 € maximum).

Dernier conseil ne lâchez pas la banque fera tout pour éviter de vous rembourser.

seb
seb

1 Comment

  1. Aziane dit :

    Article intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *